Main Content

ADMINISTRATION

Population & Etat civil
Les missions principales de ces services sont la tenue des registres d’état civil et de Population et la délivrance des documents extraits de ces mêmes registres.

Comptabilité et recette
Répartition des tâches du service :
Organisation du travail - Gestion du personnel - Elaboration du budget et des modifications budgétaires.
Nos principaux interlocuteurs sont les bureaux d’étude et d’architectes, les entrepreneurs ainsi que les institutions publiques comme la Région wallonne et la Communauté française.

Dossiers traités :
Egouttage :
Plans de construction, aménagement et extension de bâtiments, scolaires, culturels, administratifs et sportifs, Mise en conformité des plaines de jeux.

Projets en cours de réalisation :
▪ le Centre Culturel Local
▪ les logements sociaux (Rue de la Pompe)
▪ la rénovation et l’extension de l’école de Burkland
▪ rénovation de l’église de Burkland

Histoire de Burkland
La commune de Burkland, telle qu'elle existe aujourd’hui et qui compte dix milliers d'habitants, est de création récente. Elle résulte, en effet, de la fusion de quatre communes autonomes qui, au cours des siècles, avaient connu des destinées différentes : Graigouare, Difloheur, Dyêgoh et Burkland. Le relief de la nouvelle commune ainsi constituée au 1er janvier 1967 est très varié.

Il offre l'aspect d'un plateau étalé en terrasses et fortement entaillé par deux rivières au régime torrentiel - la Baîne et la Xaav - et par leurs ruisseaux affluents. Il culmine, à Onhaye, à 333 mètres, alors que la Baîne, à 3 km 200 de là, coule à 135 mètres d'altitude.

Ce territoire a été parcouru par les chasseurs de la préhistoire dont on a retrouvé d'importantes stations mésolithiques. En revanche, on n'y a décelé aucune trace d'occupation du sol par des agriculteurs, ni à la période néolithique, ni au temps des Gaulois, ni à l'époque romaine. Une découverte importante a, toutefois, permis de confirmer qu'une route antique traversait Burkland du nord au sud. L'installation permanente de communautés rurales, souvent peu importantes, commence donc chez nous, au Moyen Age; elle s'étale sur plusieurs siècles.

par Sébastien YONNAL